Éduquez-vous sur la prévention de la fraude grâce à ces sept conseils

Les étudiants sont souvent victimes de fraudes effectuées par des personnes qu’ils connaissent. Les étudiants ont tendance à faire rapidement confiance, à partager leurs renseignements et leurs possessions et à accueillir les nouveaux amis à bras ouverts. Ils ont généralement des antécédents de crédit très limités, ne vérifient pas leurs rapports de solvabilité ni leurs relevés bancaires ou leurs relevés de carte de crédit et ont tendance à prendre du temps à remarquer les problèmes, quand ils les remarquent. Dans certains cas, le crime est découvert bien après que la victime ait perdu contact avec l’auteur (parfois des années après les études, quand la victime fait une demande pour un premier prêt ou postule pour un emploi).

Les étudiants peuvent se protéger tout en profitant de tout ce que la vie d’étudiant a à leur offrir en suivant ces conseils :

  1. Mettez vos documents personnels en lieu sûr. Trouvez un endroit sûr et sécuritaire où garder vos cartes de crédit, vos chéquiers et votre carte d’assurance sociale. Songez à envoyer les documents que vous n’utilisez pas régulièrement chez vos parents ou gardez-les sous clé dans un endroit sécuritaire. Achetez et utilisez une déchiqueteuse pour détruire tout document non nécessaire et contenant des renseignements personnels pouvant permettre de vous identifier, surtout les formulaires de demande de carte de crédit.
  2. Effectuez vos transactions financières en ligne à partir d’un ordinateur sécurisé. N’utilisez pas la poste normale pour transmettre de l’information sensible. Les voleurs d’identité aiment fouiller dans les boîtes à lettres, surtout celles non sécurisées des campus. Essayez de déposer vos lettres directement dans un bureau de poste ou dans une boîte aux lettres de Postes Canada.
  3. Ne partagez pas de renseignements personnels avec des inconnus. Ne donnez jamais de renseignements personnels à quelqu’un qui vous appelle, peu importe son motif. Lorsque vous effectuez des transactions en ligne, assurez-vous que votre navigateur reconnaît le site comme authentique (une adresse sécurisée commence généralement par « https » plutôt que par « http » et le navigateur affiche un cadenas ou une icône similaire). Si vous faites une demande de carte de crédit ou si vous vous inscrivez à tout autre service proposé à un kiosque, sur le campus, confirmez la légitimité de l’organisation avant de remettre toute information.
  4. Limitez la quantité de renseignements que vous mettez en ligne. Que vous soyez sur un site universitaire ou un réseau social comme MySpace ou Facebook, gardez en tête que tout le monde peut lire ce que vous publiez. Ne rendez pas vos renseignements personnels publics. N’écrivez pas de statut et ne téléchargez pas de photos permettant de vous localiser facilement.
  5. Gardez votre logiciel antivirus, votre pare-feu et tous vos programmes à jour. Ce n’est pas pour rien que la plupart des programmes, y compris les antivirus, demandent des mises à jour périodiques. C’est pour vous protéger de possibles intrusions sur votre ordinateur. 
  6. Téléchargez seulement des fichiers vidéo et audio provenant de sources de confiance. On ne sait jamais quels films ou quelles chansons cachent des virus.
  7. Évitez d’utiliser des guichets automatiques bancaires indépendants ou non affiliés, que ce soit sur le campus ou dans les bars. De nombreuses grandes universités se font envahir par de petits guichets automatiques bancaires indépendants qui disparaissent le lendemain. Les fraudeurs les utilisent pour obtenir de l’information à partir des cartes, et non pour distribuer de l’argent. Après que l’utilisateur ait inséré sa carte et entré son NIP, le guichet automatique bancaire signale qu’il est hors d’usage ou envoie un message d’erreur alors qu’il enregistre les données financières de l’utilisateur et les données relatives à sa carte.